Mes 12 commandements

Montage-01

En ce moment je lis un bouquin qui s’appelle The Happiness Project.

Loin des livres lourdement insignifiants où l’on te parle de recette miracle du genre « Comment trouver le bonheur en 3 semaines« , Gretchen Rubin, l’auteur de ce beau projet nous livre son propre chemin à travers 12 mois, 12 thèmes et 12 commandements sur lesquels elle a décidé de se questionner et se challenger. Le titre est assez explicite sur les intentions de l’auteur en ce qui concerne « le bonheur » mais loin des ficelles un peu farfelues qu’on nous fait gober chaque jour (Boire 2 cafés par jour augmenterait votre bonheur, mais oui bien sûr), elle nous présente des clefs qui sont pour le coup vraiment utiles et auxquelles nous pouvons tous nous identifier et nous challenger. Chaque mois, Gretchen travaille sur une thématique qu’elle a choisi (loisir, travaille, énergie, vie de couple…) et pour le coup ça m’a vraiment donné envie de faire ma propre exploration.

Petit à petit je construis donc mon propre mantra regroupant 12 commandements que j’espère avoir en tête tout au long de l’année et de ma vie après tout. Je n’aime pas bien le concept des To-Do Lists car j’ai beaucoup trop l’impression d’échouer si je ne raye pas tous les éléments de ma liste. C’est trop de pression et on sait bien à quel point nos vies sont déjà trop mêlées d’exigences et d’influences. Etre parfaite au travail, à la maison, aux fourneaux, au lit etc… Même Bree Van de Camp nous a bien informé que c’est impossible d’être parfait, même si les réseaux sociaux nous font « paraître » parfaits.

Ces petits commandements ne sont pas des contraintes mais elles m’accompagnent toujours dans un coin de la tête, lorsque je travaille, quand je passe du temps avec ma famille où mes amis où tout simplement lorsque je suis en tête à tête avec moi même. Peu importe les choses que j’ai à faire, à dire, à penser, j’essaie de toujours m’y référer avant d’agir. Au début c’est pas simple car ça cogite là dedans, faut pas croire. C’est comme lorsque tu débutes au piano, tu ne retiens pas les notes, tu n’as pas tout le temps le même tempo et tu te trompes souvent dans les accords. Plus tu t’entraînes, plus tu progresses et moins ça te demande d’effort pour créer une mélodie. C’est pareil pour ces commandements, plus tu te les répètes, plus tu les stimules, plus tu les assimiles jusqu’à les avoir dans la peau. Il faut s’armer de patience. Il s’agit aussi de prendre le temps de se connaître et s’examiner pour composer ses propres petites recommandations et être au plus près de qui l’on veut vraiment être.

Commandements-01

Et vous, quels sont vos propres commandements ?

Publicités